Des textes, des articles, des points de repères sur des sujets divers.
 

NATURE

Merci la forêt !

Les forêts abritent aujourd'hui 80 % de la biodivertsité terrestre et remplissent des fonctions que nous serions bien incapables de reproduire.
Même mort, un arbre continue d'être une source de vie pour la faune et la flore...
Boréale, tropicale ou tempérée, comment ces forêts sont-elles réparties dans le monde ?


Préserver les rivières vivantes...

Les fleuves et les rivières sont les veines de la terre ; ce ne sont pas seulement de l'eau dans laquelle nous pouvons puiser à volonté.
Pour maintenir leur mouvement perpétuel, ils ont besoin d'un espace de liberté qu'ils peuvent investir à loisir et à l'intérieur duquel ils peuvent se déplacer. 
La saine gestion de l'eau douce constitue un défi de taille pour notre avenir à tous.
Il est grand temps de se réconcilier avec eux... 


Biodiversité et Humanité...

Nous ne connaissons pas l'ampleur de notre ignorance.
Dans la course au « succès » économique, avons-nous oublié, ou sommes-nous encore inconscients, de l’extraordinaire réservoir de substances chimiques que sont les forêts ?
Elles sont la plus importante source de biodiversité terrestre : on estime qu'elles abritent la moitié des espèces mondiales de faune et de flore.
L'Institut Mondial pour les ressources estime que 40 % environ des dernières forêts naturelles pourraient disparaître dans les dix ou vingt prochaines années, voire plus tôt...


On a l’impression que les fleuves sont éternels... Ce n’est pas le cas.

La pénurie d’eau fait partie des problèmes principaux auxquels de nombreuses sociétés et le monde dans son ensemble sont confrontés au 21ème siècle. Pourtant, le monde ne manque pas d’eau...
Nous avons tous le devoir de préserver notre patrimoine hydrique.
Sinon, que répondrons-nous à nos enfants lorsqu’ils nous demanderont ce que sont devenus les fleuves...


Respecter le Vivant : notre destin est lié indissolublement à celui de notre planète ; l’homme est issu de la Terre et c’est un leurre de croire qu’il peut s’en affranchir.

"La Terre, par ses exigences, ses rythmes, ses cadences, a des lois et des règles. Ses lois radicales sont des lois justes. Elles sont la manifestation d’un ordre universel qui est intelligence. Tout ce que vous faites à la Terre, c’est à vous-mêmes que vous le faites. La Terre n’est ni bonne ni mauvaise, elle est ce qu’elle est et elle a toujours contribué à la promotion de la vie, avec la mort comme complice !
La Terre, ce sont les cycles, les saisons, c’est la sensibilité à ce qui se passe chaque jour, qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il fasse beau.
Restons connectés à cette réalité universelle..."

Une empreinte indélébile...

Moteur de l’exploration polaire française, ethnographe et logisticien polaire reconnu sur le plan national et international, pionnier de l’écologie, polygraphe de talent, artiste, homme d’influence et populaire, il est certain que Paul-Emile Victor a marqué son époque.

"Vivre, c’est se réveiller la nuit dans l’impatience du jour à venir, c’est s’émerveiller de ce que le miracle quotidien
se reproduise pour nous une fois encore, c’est avoir des insomnies de joie."

 
« Au début, je croyais que je luttais pour sauver les arbres à caoutchouc, puis j’ai pensé que je me battais pour sauver la forêt pluviale amazonienne. Je me rends compte aujourd’hui que je lutte pour l’humanité. »
 
                                                                                                                               Chico Mendes - Environnementaliste Brésilien
Les arbres sont à la source de la vie...

Observateur attentif de la nature, toute sa vie il ne cessera de replacer l'homme dans son milieu naturel et d'appeler à un respect de l'environnement. Par son engagement et ses prises de position, il donnera à Gandhi et Martin Luther King l'idée de l'action non violente.
Plus d'un siècle après sa disparition (1862), l'introspection d'Henry David Thoreau demeure le fil directeur d'une recherche du sens dans un monde de plus en plus marqué par l'industrialisation et la transformation de l'espace...

"Je préférerais m'asseoir sur un potiron et le posséder bien à moi que d'être à plusieurs sur un coussin de velours." 

Page 2 sur 2Première   Précédente   1  [2]  Suivante   Dernière   
Copyright 2010-2020 * Nature et Poésie